Qu’est-ce que les orchestres canadiens ont fait cet automne?

L’automne marque généralement le début de la saison dans le monde des arts de la scène, les orchestres y compris. À l’approche de la fin du neuvième mois de la pandémie, la plupart des orchestres canadiens ont déjà commencé à proposer des spectacles en ligne, grâce à leur courage, leur résilience et leur profond désir de se rapprocher de leur public.     

The Show Must Go On!

Pour l’Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick, il est clair que The show must go on, « le spectacle doit continuer ». En fait, ceci était la déclaration d’ouverture de l’annonce de leur nouvelle saison, qui comprendra 5 concerts virtuels qui auront lieu d’octobre à avril 2021. En plus des prestations musicales, les concerts NBYO LIVE se dérouleront en coulisses pour des entrevues et offriront une séance de questions et réponses en temps réel avec le public. « La musique a le pouvoir d’élever l’esprit. C’est quelque chose qui est très important en ces temps difficiles, c’est la raison pour laquelle nous sommes enthousiastes à l’idée d’apporter, une fois de plus, de la musique orchestrale en direct à la communauté », déclare Ken McLeod, PDG de l’orchestre.  

 

Les orchestres du Québec sont passés au numérique

À Montréal, Qc, qui est une zone rouge depuis près de deux mois maintenant, l’OSM (Orchestre symphonique de Montréal) est passé au numérique avec sa série de 6 concerts L’OSM comme vous ne l’avez jamais vu, qui a débuté par un spectacle spécial d’Halloween offert gratuitement à toute la famille. La série se déroulera jusqu’en janvier. Toujours à Montréal, l’orchestre de chambre I Musici a annoncé une saison entièrement virtuelle de 6 concerts, qui mettra à l’avant les talents locaux et présentera des œuvres variées allant des chefs-d’œuvre baroques aux œuvres du XXIe siècle. La saison se déroulera jusqu’en avril.   

À Trois-Rivières au Québec, l’OSTR (Orchestre symphonique de Trois-Rivières) a débuté la saison automnale avec des représentations à capacité réduite puisqu’il était encore dans la zone orange. Avec le récent passage de la ville en zone rouge, l’orchestre s’est rapidement adapté et a annoncé un concert virtuel qui est disponible sur demande pour son public.   

  

Une initiative inspirante à Ottawa

L’Académie des orchestres de jeunes d’Ottawa a passé l’automne à travailler à la création d’une coalition nationale d’orchestres professionnels et d’orchestres de jeunes afin de mettre sur pied une série d’ateliers et de classes de maître virtuels accessibles aux étudiants des orchestres de jeunes de tout le Canada, sous la bannière de la série nationale de classes de maître. 14 ateliers et classes de maître auront lieu entre le 23 novembre et le 30 janvier, gratuitement pour les étudiants de l’AOJO et les orchestres de jeunes partenaires, dirigés par certains des meilleurs musiciens d’orchestre du Canada. Le premier atelier est une introduction à la fabrication des anches avec Gabriel Azzie, basson solo de Symphony Nova Scotia.  

  

Enregistrements et vidéos sur demande au Manitoba et en Colombie-Britannique

Le Manitoba Chamber Orchestra a profité du fait que des rassemblements limités étaient autorisés dans la province (jusqu’au 20 novembre, date à laquelle le Manitoba est entré dans la zone rouge), et a offert une programmation hybride dans laquelle 30 à 40 membres du public étaient autorisés. « Nous avons capté de bons enregistrements audio et vidéo [de nos concerts d’automne] et nous les mettrons en ligne », a déclaré Vicki Young, directrice générale du MCO. « Nous sommes à la recherche d’options pour organiser une soirée virtuelle de levée de fonds. Nous avons continué à mettre à jour et à améliorer notre centre de contenu numérique en ligne MCO at Home et nous créons de nouveaux contenus et examinons l’idée de proposer des balados. »   

À l’autre bout du pays, le Victoria Symphony en Colombie-Britannique a décidé de publier un concert préenregistré toutes les deux semaines pour le reste de sa saison traditionnelle. « L’orchestre est distancé pour ces enregistrements et nous avons pu mettre en valeur différentes sections de notre orchestre – cordes, cuivres – ainsi que des ensembles plus petits », a déclaré Jill Smith, directrice du marketing chez VS.   

  

En personne, si possible

Dans certaines régions du pays, les concerts en personne sont encore possibles avec une capacité réduite. L’Orchestre symphonique de Fredericton au Nouveau-Brunswick espère toujours pouvoir organiser son concert annuel de Noël en personne. Fredericton est une zone jaune en ce moment, ce qui signifie que les événements en salle jusqu’à 50 personnes sont encore possibles.   

S’il y a une chose que nous avons apprise de la pandémie, c’est que les orchestres canadiens sont résilients et continueront à faire preuve de créativité et à honorer leur mandat, qui est de rendre le monde plus beau en partageant la musique, quoi qu’il arrive.