Rapport comparatif 2018-2019

Chaque année, Orchestres Canada recueille et rassemble les informations financières et d’audience des orchestres membres et produit un rapport comparatif détaillé. Ce rapport est partagé entre les orchestres participants et utilisé pour la promotion et la recherche continue. Le rapport comparatif 2018/19 contient des informations provenant de 71 orchestres, y compris tous les orchestres membres dont le budget dépasse 1,5 million de dollars et presque tous les orchestres dont le budget dépasse 50 000 $.

Les résumés sont créés à partir des informations détaillées du rapport comparatif. Ces résumés donnent un aperçu du secteur des orchestres canadiens pour la saison 2018-19. Les informations de tous les orchestres participants sont consolidées de deux façons : par taille de budget et par régions.

Les pourcentages sont calculés de deux façons : 1) les pourcentages basés sur les totaux globaux, et 2) les « moyennes de pourcentages » en utilisant les pourcentages calculés individuellement pour chacun des 71 orchestres participants.

L’approche de la « moyenne des pourcentages » est utile lorsqu’on considère des échantillons relativement petits d’organisations de taille et de portée disparates, en particulier dans le Résumé par régions. Les pourcentages basés sur les totaux agrégés sont utiles lorsque l’on considère des échantillons plus importants. Nous ne portons pas de jugement quant à l’approche la plus valable. En effet, nous estimons que les deux séries de pourcentages sont utiles.

Dans le Résumé par régions, l’Ontario – avec 37 orchestres répondants – justifie une sous-catégorisation. Cette information est fournie à titre de complément d’information à la page 3/3a, après la colonne des totaux nationaux.

Nous utilisons les calculs du « Coût par audience contact” (CPAC) dans les résumés, au bas de chaque colonne. Nous recommandons cet outil de calcul aux participants qui souhaiteraient faire des recherches comparatives supplémentaires par eux-mêmes. Le CPAC est un calcul simple : le total des dépenses divisé par le total de l’audience. Cet outil est utile pour déterminer rapidement l’efficacité commerciale globale d’une organisation par rapport à ses voisins budgétaires. Comme au golf : moins c’est mieux.

Par rapport à 2017-18, 2018-19 a été une autre bonne saison financièrement, avec une qualification importante. Alors que les budgets et le nombre de représentations ont augmenté, le nombre de spectateurs a diminué de près de 70 000 d’une année sur l’autre. En conséquence, le coût par contact avec le public a augmenté de près de 5,00 $.

wdt_ID 2018-2019 2017-18 (71 orchestres) 2018-19 (71 orchestres) Changement d'année en année
1 Total des recettes 210 365 000 $ 218 333 000 $ 3,8 %
2 Total des dépenses 206 393 000 $ 214 971 000 $ 4,2 %
3 Excédent/(Déficit) de la saison 3 712 000$ 3 362 000 $
4 Actif net en fin d'exercice ( 1 959 000 $) 1 035 000 $ *NB (ci-dessous)
5 Total des representations 3 620 3 798 4,9 %
6 Total des spectateurs 2 848 578 2 778 744 - 2,5 %
7 Coût par contact avec le public 72,45 $ 77,36 $ 6,8 % de dérapage

*NB : Actif net en fin d’exercice (anciennement Excédent/(Déficit) accumulé). Pour la première fois dans notre mémoire collective, il ne s’agit pas d’un chiffre négatif, mais d’une raison de sourire pour toute la communauté orchestrale.

Tous les efforts ont été faits pour produire ces résumés en utilisant des informations simples et factuelles et des définitions communément acceptées, en évitant autant que possible les jugements subjectifs. L’exactitude des résumés dépend principalement de l’exactitude des informations fournies aux 71 orchestres participants, puis de notre transfert précis des informations vers les feuilles de calcul principales. Si des erreurs importantes sont constatées dans ces résumés, nous apprécierions de le savoir.

Respectueusement soumis
C. Stephen Smith (Statisticien, Orchestres Canada)
27 janvier 2020